Varices et Chirurgie par le Docteur Gorny

ACCUEIL

Contact Dr Gorny
Consultations et soins phlébologiques Bilan et décision opératoire Quel est votre cas ? Une clinique dotée d'équipements de pointe Intervention Visite post-opératoire et résultats

Consultations et soins phlébologiques

Bilan et décision opératoire

Quel est votre cas ?

Une clinique dotée d'équipements de pointe

Intervention chirurgicale

Visite post-opératoire et résultats

 L'INTERVENTION CHIRUGICALE

Accueil de la patiente au bloc opératoire Début de l'intervention Retour en centre ambulatoire Sortie de l'opérée - 2 à 3 h plus tard
Accueil de la patiente au bloc opératoire Début de l'intervention Retour en centre ambulatoire Sortie de l'opérée, 2 à 3 h plus tard

Films vidéo des interventions

L'opération en film

Pour voir les films
vous avez besoin de FlashPlayer.
Si vous n'en disposez pas,
allez le télécharger
ici.

Intervention par laser endoveineux en film
 

90 % de nos interventions se font sans hospitalisation (protocole ambulatoire) et sont menées sous anesthésie locale pure ou anesthésie locale assistée, sauf désir contraire des patient(e)s, ce qui permet une sortie rapide.

  • Les interventions qu'elles soient effectuées par chirurgie ou laser endo-veineux sont mini-invasives.

  • Les opérations pour récidive et certaines interventions plus complexes peuvent, dans la plupart des cas, bénéficier également d’un protocole ambulatoire.

  • Lorsque deux jambes sont à opérer en une seule fois, ce protocole ambulatoire n’est pas toujours applicable. Tout dépend du travail à effectuer.

  • En salle d’opération, un anesthésiste reste toujours présent et surveille les patients.

  • La procédure chirurgicale et les suites immédiates sont habituellement simples et non douloureuses.

  • La sortie a lieu 3 heures après la fin de l’intervention. Le Dr Gorny se charge lui-même du lever des operés et de conduire leurs premiers pas. Il leur remet egalement tous les documents nécessaires (prescriptions et brochure de recommandations pour la semaine).

  • Différentes circonstances peuvent conduire à modifier le protocole :

    • L’opéré(e), pour convenances personnelles, préfère ou demande à être hospitalisé(e) une nuit. Exemples : personne âgée vivant seule, domicile géographiquement éloigné de la clinique, couverture mutuelle ne fonctionnant qu’avec hospitalisation etc. Ces circonstances ne réclament qu’une simple organisation de lit, facile à mettre en œuvre.

    • Des suites opératoires inhabituelles peuvent conduire l’anesthésiste ou le chirurgien à garder, par sécurité, l’opéré(e) une nuit en clinique pour surveillance. Cette circonstance reste exceptionnelle.

  •